DOSSIER N°04 / L’omniprésence de l’eau –

 

dossier N°4

DOSSIER écrit par Rodolphe Forget  – publié le 31 Juillet 2014 –

L’eau est omniprésente; Où que nous soyons, quoi que nous fassions. Pas une seconde ne se passe sans que l’eau n’intervienne dans notre vie au quotidien. Pas une seconde. Car elle est le présent. Le présent se voit et se ressent parce que le présent est omniprésent. L’eau est donc un mystère. Qui connait le présent? Personne. La connaissance provient toujours du passé. L’eau n’est pas le passé puisque elle est éternelle. Nous connaissons sa composition et son fonctionnement. Et c’est tout. Un être humain est-il seulement un corps? Un bout de viande? Non. Car il est composé majoritairement d’eau. Ce qui fait de lui un être sensible. Un être spirituel réalisant une expérience humaine. Une éternité à travers les contraintes de la temporalité. Une réunion au même endroit (corps, tige, tronc) de l’éternité et du temporaire. Seule l’eau est capable de ce prodige car elle est une médiatrice verticale et horizontale dans le plan. Vos connaissances sur l’eau ne vous serviront donc à rien dans ce dossier N°4. Il vous faut tout déconstruire concernant l’eau. Mettre tout à plat. Être neuf comme le présent afin de voir l’extraordinaire à l’oeuvre dans la réalité qui fait que l’eau est omniprésente. 

Par Rodolphe Forget (extrait):

« Le présent n’a ni début, ni fin de même que l’omniprésence n’a ni début et ni fin puisque « la présence est continuelle » (dixit le Larousse). Effectivement, l’eau est omniprésente car elle « veille » en continu. La conséquence de cette singularité est que rien ne se fait sans elle. Rien ne se dit sans elle (salive). Rien ne se pense sans elle (cerveau). Rien ne s’attendrit sans elle (larme). Rien ne se forme sans elle (eau morphogénique). En résumé: Rien n’est possible sans elle. Là réside le pouvoir de l’eau car elle est le corps terrestre de l’Indicible, du Tout,  de la Vie. L’eau va où la Vie lui dit d’aller et elle remplie les êtres que la vie la charge de remplir. Elle maintient l’équilibre vital qui permet à la vie de s’exprimer, de se maintenir dans des conditions inhérentes à l’existence terrestre qui l’impose au vivant. L’eau est ainsi le dénominateur commun de tous les êtres vivants. Elle organise les arrivées (naissance) et les départs (mort) sur la Terre. Telle une danseuse de l’Éternité. »

 

orgarsme fécond
orgarsme fécond

Par Rodolphe Forget (extrait) :

« (…) en un coup d’oeil, il est possible de mieux comprendre la capacité de l’eau à pouvoir être omniprésente. Ce qui fait sens à l’aspect transversale de l’eau dans les champs d’études humains. En effet, si nous avions la curiosité de regarder la définition du mot « eau » sur Wikipédia, nous serions peut-être surpris qu’il n’y a pas que la chimie qui s’intéresse à l’eau mais bien d’autres domaines scientifiques comme la biologie bien sûr, la physique, l’astronomie. Il y a aussi des disciplines métaphysiques comme la philosophie, le symbolisme, la théologie, l’astrologie, et l’art évidement très inspirée par l’eau. Que ce soit la poésie, la chanson, la photographie, la peinture, la sculpture, la danse, la vidéo, etc. »

——ACHETER EN LIGNE LE DOSSIER N°04 à l’unité  —–

Publicités